AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Les Western Spaghetti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
linika
Corbeau philanthrope
Corbeau philanthrope
linika

Féminin Date d'inscription : 29/04/2009

Les Western Spaghetti Empty
Message(#) Sujet: Les Western Spaghetti Les Western Spaghetti EmptySam 8 Aoû 2009 - 12:56

Cinq films ont retenu mon attention pour ce thème:
  • Pour une poignée de dollars (1964) (La trilogie du dollar 1)
  • Pour quelques dollars de plus (1965) (La trilogie du dollar 2)
  • Le Bon, la Brute et le Truand (1966) (La trilogie du dollar 3)

  • Il était une fois dans l'ouest

  • Mon nom est personne


Ce sont sans doute les plus grands films du genre ou parmis les plus grands.

La Trilogie du dollar

ou Trilogie de l'homme sans nom est le nom donné à l'ensemble de trois westerns spaghetti de Sergio Leone interprétés par Clint Eastwood :



POUR UNE POIGNEE DE DOLLARS

(Per un pugno di dollari), réalisé par Sergio Leone, sorti en 1964. Ce film est le premier volet d'une trilogie produite et réalisée en Italie, avec Clint Eastwood, Marianne Koch.

A San Miguel, une petite ville située à la frontière avec le Mexique, deux familles rivales, les Baxter et les Rojo, riches et puissantes grâce au trafic d'armes (les Baxter) et d'alcool (les Rojo) se disputent la suprématie et la domination sur la ville. Entr'elles, entre en scène un inconnu, "l'étranger" ou Joe, dit le "gringo",(campé par Clint Eastwood) qui va attiser cette guerre et provoquer la zizanie entre les deux clans afin de leur soutirer le plus d'argent possible en leur servant respectivement d'indicateur. Au-delà de l'appât du gain mis en avant, l'histoire confère au héros la dimension d'un défenseur des faibles et du pauvre qui préfère, à toutes choses, le bien et le juste (notamment lorsqu'il permet à l'épouse et mère séquestrée par le clan des Rojo de rejoindre son époux et son fils déchirés par cette séparation). C'est le mythe, maintes fois incarné, du sauveur messianique qui rétablit la justice et permet aux hommes de retrouver la paix, l'harmonie et l'amour avec l'ambiguité de se présenter en exécuteur des mauvaises âmes.



Les Western Spaghetti Img-122658q21te



$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$


ET POUR QUELQUES DOLLARS DE PLUS

(Per qualche dollaro in più), réalisé par Sergio Leone en 1965 avec Clint Eastwood, Lee Van Cleef. Gian Maria Volonte et Klaus Kinski.

Deux chasseurs de primes, Le "Manchot" et le Colonel Douglas Mortimer, complètement opposés : l’un est un tireur d’élite, l’autre un fin calculateur. recherchent le même homme, "l'Indien", ensemble ou séparément. Mais leurs motivations ne sont pas forcément les mêmes...
"L'indien", bandit cruel et fou (usage de drogue), s'est évadé de prison. Il se prépare à attaquer la banque d'El Paso, la mieux gardée de tout l'Ouest, avec une quinzaine d'autres malfaiteurs. Le "Manchot" et le Colonel Douglas Mortimer, deux chasseurs de primes concurrents, décident, après une confrontation tendue, de faire finalement équipe pour arrêter les bandits. Pour cela, le Manchot se fait recruter incognito dans la bande de l'Indien en faisant évader un de ses amis. Après l'enlèvement du coffre-fort, la bande fuit dans le village d'Aguascalientes, où le Colonel offre ses services pour ouvrir le coffre. Mais les deux chasseurs de prime sont démasqués pendant qu'il tentent de récupérer le magot, et violemment molestés. Pendant ce temps, les bandits commencent à s'entretuer. Le Manchot et le Colonel s'échappent alors, et abattent les bandits un à un, jusqu'au duel final entre le Colonel et l'Indien. La scène finale du duel, rythmée par la petite musique des montres dorées permet de comprendre les motivations réelles du Colonel : venger sa soeur qui a été tuée par l'indien quelques années plus tôt.

La plupart des scènes ont été tournées à Almeria en Espagne d'avril à juin 1965.


Les Western Spaghetti Img-123819fvbp2


$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$


LE BON, LA BRUTE ET LE TRUAND

(Il Buono, il brutto, il cattivo ou The Good, the Bad and the Ugly), réalisé par Sergio Leone en 1966, avec Clint Eastwood, Eli Wallach et Lee Van Cleef.

Joe et son complice Tuco, deux truands dissolvent leur association pour se lancer à la recherche d'un trésor caché par les Nordistes pendant la guerre de Sécession. Le cruel Setenza est également en chasse, et chacun possède un indice dont les deux autres ont besoin pour trouver le butin, enterré dans une tombe anonyme…


Pour compléter la Trilogie du dollar et pour éliminer une fois de plus le risque de se répéter, Sergio Leone augmente de deux à trois le nombre de protagonistes.
Autre nouveauté, l'irruption de l'Histoire dans le scénario, avec la guerre de Sécession américaine. Particularité encore plus unique : le positionnement chronologique du film à l'intérieur de la trilogie. L'auteur semble vouloir suggérer un retour cyclique sans fin : alors que dans les deux premiers films, la guerre semble déjà terminée, ici elle fait toujours rage. Plutôt qu'une conclusion, donc, ce troisième film relaterait des faits qui se sont produits plusieurs années auparavant. À l'appui de cette hypothèse, le personnage de Clint Eastwood (la constante qui lie les trois films) ne se présente pas dans sa tenue habituelle. Au lieu d'un poncho, il porte un long manteau. C'est au cours de ce film qu'il trouve son fameux poncho et l'endosse, retrouvant enfin l'apparence extérieure du personnage des deux premiers films[1]. D'autres éléments semblent toutefois contredire l'hypothèse qu'il s'agit du même homme. Il est donc possible que cette histoire soit indépendante des deux autres, tout en étant liée à celles-ci par son traitement, sa mise en scène et ses interprètes, plutôt que par la continuité du scénario ou l'identité des personnages.

Le film fut tourné en Espagne (dans le désert de Tabernas, en Andalousie) avec l'approbation du régime franquiste et avec l'assistance de l'armée espagnole. Parmi les figurants on retrouve entre autres 1500 soldats locaux.



Les Western Spaghetti Img-124219jay70


$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$


Clint Eastwood, l'« homme sans nom »
Le lien entre ces trois films est le personnage de l'« homme sans nom » joué par Clint Eastwood. Ce personnage a des noms et des métiers différents selon les films :
  • dans Pour une poignée de dollars, Eastwood joue le rôle de Joe .
  • dans Et pour quelques dollars de plus, il a un nom : Le Manchot (Mancot, qui a le même sens en espagnol, en version anglaise). Or il n'est pas manchot, il se sert de sa main gauche (seulement au début du film : il tient son verre de la main droite dans la scène de la tabrena à Agua Caliente) et de sa main droite pour tirer au pistolet (il porte un poignet de force à droite). Cette ambiguïté (ou est-ce un faux raccord ?) peut pousser à croire qu'il s'agisse d'un surnom. Ce personnage est chasseur de primes.
  • dans Le Bon, la Brute et le Truand, Eastwood est appelé Blondin , il est un chasseur de prime associé avec un bandit (Tuco, puis Shorty), qui touche la prime avant de le délivrer pour pouvoir recommencer ;


L'unicité des personnages interprétés par Clint Eastwood n'est pas évidente entre les trois films, elle a été construite (sur le fait que le même acteur joue dans les trois films et pour des raisons promotionnelles) en 1966 pour la sortie américaine des trois films coup sur coup.


$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$


IL ETAIT UNE FOIS DANS L'OUEST

( C'era una volta il West), réalisé par Sergio Leone sorti en 1968, avec Charles Bronson, Claudia Cardinale, Jason Robards et Henry Fonda.


Alors qu'il prépare une fête pour l'arrivée de sa nouvelle femme qu'il a épousée un mois plus tôt à La Nouvelle-Orléans, Brett McBain est tué avec ses trois enfants par Frank et ses complices. Jill McBain hérite alors des terres de son mari, convoitées par Morton, le commanditaire du meurtre et client de Frank. Mais les soupçons se portent sur un hors-la-loi, le Cheyenne… Ce dernier, ainsi que l'Harmonica, un étranger qui semble avoir quelque chose à régler avec Frank, partiront régler leurs comptes.

Il était une fois dans l'Ouest est un film dont l'action se passe lors de la conquête de l'ouest américain. Il tourne autour de la construction du chemin de fer et met en scène divers personnages représentatifs des westerns classiques pour mieux les détourner.
Sergio Leone en fait une œuvre imposante et personnelle, ce qui serait la raison de son échec commercial aux É.-U., contrairement à l'Europe qui lui a fait un triomphe.
Claudia Cardinale hérite du rôle d'une jeune veuve au grand cœur, seul personnage féminin du film, Jason Robards celui de l'aventurier sans scrupule qui trouvera la rédemption, Henry Fonda la crapule embauchée par le patron du chemin de fer pour hâter sa construction et Charles Bronson dans le rôle du vengeur silencieux.

Le film a été tourné à Monument Valley en Arizona, dans la région de Moab en Utah ainsi qu'à La Calahorra et à Tabernas (à Western Leone) en Andalousie.

Ce film est considéré comme l'un des chefs-d'œuvre du genre western spaghetti qui a permis un renouveau du genre western.



Les Western Spaghetti Img-1250301ubce


$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$


MON NOM EST PERSONNE

(Il mio nome è Nessuno), réalisé par Tonino Valerii sorti à l'écran en 1973, avec Henri Fonda et Terence Hill.
(Producteur et scénariste: Sergio Leone)


L'action se déroule à la fin de la conquête de l'Ouest. Jack Beauregard (Henry Fonda), un héros vieillissant, veut qu'on le laisse vivre en paix, mais doit souvent affronter de jeunes têtes brûlées espérant se faire un nom en tuant la légende. Il est admiré par un jeune cow-boy, Personne (Terence Hill), qui veut le voir accomplir un dernier exploit : affronter à lui tout seul la « Horde sauvage », pour « entrer dans les livres d'Histoire ».


Le film se présente comme une "parodie sérieuse" du western classique. En effet, contrairement à ce que l'on pense généralement, les quatre westerns spaghettis de Sergio Leone doivent être considérés comme une représentation italienne du western classique, et non comme sa critique.
On dit que Sergio Leone a eu l'idée d'un tel film après avoir vu la série des Trinita, série de films parodiques ayant rencontré plus de succès que les siens. Il voulut offrir à Terence Hill un rôle dans un film plus ambitieux, qui ne serait ni seulement dans la continuité du western classique (puisque son Il était une fois dans l'ouest clôturait ce cycle), ni seulement une parodie un peu stupide du genre de Trinita, ni enfin seulement une conclusion nihiliste et lucide de la fin de l'ouest bouffé par l'industrialisation du monde moderne. "Mon nom est personne" se veut une synthèse de tout cela.


Les Western Spaghetti Img-124748eofi6


$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$


LA BANDE SON

Les musiques du film ont été composées et dirigées par Ennio Morricone, complice de Sergio Leone. Selon certaines interviews du compositeur, Leone lui aurait fait refaire le travail vingt fois avant de se déclarer satisfait.

Durant le tournage de "Il était une fois dans l'Ouest", la musique était jouée sur le plateau afin de mieux imprégner les acteurs. La bande originale resta très longtemps en tête des hit-parades. Elle est conçue autour de quatre thèmes pour les quatre personnages principaux : Jill, Harmonica, Frank et Cheyenne.

L’accompagnement musical accentue les effets, de sorte que la théâtralisation de l’image et la musique très expressive font penser à un grand opéra baroque. La musique et l'image procèdent en effet l’une de l’autre, se nourrissent l’une de l’autre. Il suffit d’évoquer la terrible séquence des deux frères, l’aîné juché sur les épaules de son cadet jouant de l’harmonica, dont toute la force provient précisément de cette alliance intime entre ce qui est montré au travers d’une image saisissante et ce qui est entendu dans une partition musicale allant crescendo.

Dans "Mon nom est Personne" la musique de Ennio Morricone est une constante et amusante auto-parodie. Il recycle bon nombre de ses anciennes compositions parmi les plus célèbres. Cependant, le génie du compositeur s'exprime lorsque, dépassant le simple plaisir de se moquer de lui-même, il parvient à dépasser ce stade pour offrir une série de mélodies imparables. À noter qu'il revisite avec beaucoup d'humour La Chevauchée des Walkyries, pour désamorcer le côté épique de la scène et du morceau.

La recette d’Ennio Morricone est la suivante : «Quand on entre dans un film, la musique frappe à la porte, elle doit préparer le spectateur et sortir sans faire claquer la porte, sur la pointe des pieds ».
Revenir en haut Aller en bas
Djoach
Meneur déboussolé
Meneur déboussolé
Djoach

Masculin Date d'inscription : 15/06/2009
Localisation : rep44-2
Humeur : tout ce qui est .rar est share.

Les Western Spaghetti Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Western Spaghetti Les Western Spaghetti EmptySam 8 Aoû 2009 - 14:02

Mon préféré de la Trilogie du dollars est LE BON, LA BRUTE ET LE TRUAND, mais de ces cinq là c'est MON NOM EST PERSONNE mon préféré. Le jeu de Terence Hill est impeccable, et le scénario est,selon moi, bien meilleurs que celui des quatre autres qui reste somme toutes plus "classique".

Bon elle commence quand la partie là :bounce: ???? J'ai envie de me plonger dans cet univers poussiéreux avec des relent de poudre.

D'ailleurs pour patienter, je vais me regarder au moins mes deux préférés de ce bon vieux Sergio.
Revenir en haut Aller en bas
linika
Corbeau philanthrope
Corbeau philanthrope
linika

Féminin Date d'inscription : 29/04/2009

Les Western Spaghetti Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Western Spaghetti Les Western Spaghetti EmptySam 8 Aoû 2009 - 22:25

C'est vrai que la scène du duel final dans Le Bon la Brute et le Truand est intense Smile... un régal

Mon nom est Personne est une bouffée de fraicheur dans le western et je te rejoins sur le jeu de Terence Hill qui est à la parfaite mesure.

Quand à la partie, j'avais annoncé 15 joueurs, je pense que l'on devrait arriver à les atteindre , donc d'ici quelques jours, j'espère Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les Western Spaghetti Empty
Message(#) Sujet: Re: Les Western Spaghetti Les Western Spaghetti Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Les Western Spaghetti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sérénade au Texas [DVDRiP]Comédie musicale, Western
» Un film : Appaloosa. Une éthique : Emerson.
» Une envie de Western Coquillette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Survie & Fourberie :: L'entrée du village :: Bric à Brac :: Partie 15-