AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nuit I - C'est l'instant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Opeth
Pyromane ignifuge
Pyromane ignifuge
avatar

Masculin Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Montpellier.
Humeur : obsküre

Message(#) Sujet: Nuit I - C'est l'instant. Ven 1 Mar 2013 - 21:49

Avant-propos

Je vous rappelle que vous jouez en comptes cachés et ce, pour vous offrir une nouvelle expérience du jeu des Loups-garous de Thiercelieux. Si je peux me permettre, ne concentrez pas votre attention sur "qui est qui ?" car l'intérêt de cette partie ne réside pas là.

Veuillez changer vos mots de passe pour plus de sécurité, même si j'ai confiance en chacun de vous et que je ne doute pas une seule seconde avoir raison.
N'oubliez pas de m'indiquer le nouveau mot de passe afin que je puisse noter tout ça et rendre compte aux administrateurs à la fin.

Je remercie vivement Maléfique, Djoach et Wilwarin pour leurs contributions respectives en amont de cette partie.

Sylph Sylph Sylph

On a tous son ciné et ses préférences ciné. Là, les enfants élevés à la sauce Disney, ici les ados en mode "on se fait trop peur pour rigoler" à coups de Scream et autres Destination Finale. Pour X ou Y raison, à n'importe quel âge, on a tous quelque chose qui nous fait venir, inlassablement.
Prenons cette salle pour exemple.


Au premier rang, il y a Iris et Violette, copines depuis le collège et qui ne manqueraient pour rien au monde le dernier film avec Ryan Gosling.

A leur droite, Bruyère, la trentaine déjà bedonnante, mange ses popcorn, insouciant de la nuisance sonore qu'il impose; pour lui, rien ne vaut une bonne vieille course-poursuite, des échanges de mitraillettes pendant dix minutes où seuls les méchants sont touchés. Sa référence : la saga L'arme Fatale.

Narcisse, assise bien au milieu, devant [mais pas trop] attend depuis vingt minutes dans la salle [on ne sait jamais !], espérant être émue aux larmes par ce nouveau film à l'eau de rose.
Son chéri, Œillet, a tout essayé par le passé pour éviter ces films qu'il hait tant.. mais, même s'il avait réussi à esquiver PS : I love you, cette fois-ci il n'y coupera pas ["Ce sera trooop bien, tu verras"].

Anémone, elle, s'est mise bien à gauche pour être loin des minettes du premier rang qu'elle déteste déjà. Journée à la fac de merde et comme si ça ne suffisait pas : partiel demain. Seule solution pour décompresser : un ciné. Enfin, en attendant que le film ne commence, elle se perd sur ses fiches de révision, certaine qu'elle va tout foirer malgré cela.

Edelweiss s'en fout, il est chômeur, a pris le premier film dont le résumé l'intéressait vaguement et est venu. De toute façon, pour lui, depuis Star Wars, le cinéma n'est plus ce qu'il était.

Jonquille et Laurier viennent pour le suspense, le questionnement pendant le visionnage du film, les émotions avant tout. Après, ils iront boire un chocolat chaud dans leur bar fétiche; ils y dissèqueront pendant une demie-heure le film et débattront jusqu'à déterminer si oui ou non c'était un bon film.

Pour Lilas, le seul cinéma qui en vaille la peine, c'est celui fait sans budget, en un mois, avec des décors et des musiques simples; celui où les acteurs se donnent à 100% pour rien sinon leur plaisir de jouer. Lilas doute que ces décérébrés présents dans la salle puissent comprendre cela. S'il est là aujourd'hui, c'est uniquement par curiosité. Ses critiques acides sur ce ciné sans saveur sont parées. A dans deux heures.

Myosotis, Trèfle, Rose et Tulipe aiment avant tout rire entre potes. Où sont passés les Bourvil, les De Funès, les Fernandel même ?! Maintenant, il n'y en a plus que pour Kad Merad et Jean Dujardin : paye ton humour.
Enfin, on ne déconne pas : le cinéma, c'est sacré. Alors on vient... et on s'amuse bien, même si on se garde un peu de le dire.

N'imaginez pas trouver Lys et Coquelicot dans cette sale, comme d'habitude ils ont raté leur bus à une minute près et sont bons pour attendre le suivant. De toute façon, avec quinze minutes de pub', ils ont le temps.

Au fond de la salle, Lavande et Marguerite. Eux sont éclectiques; ils aiment ce qu'ils appellent - faisant semblant d'ignorer qu'ils n'ont pas la science infuse - le "Beau cinéma" avant tout. Leurs dieux sont Hans Zimmer, Darren Aronofsky et Christoph Waltz.

Du Michael Haneke, pour beaucoup, ça ne passera pas. Mais, aussi différents soient-ils les uns des autres, ils ont tous fait le choix de faire l'expérience au moins une fois, "pour voir".
C'est vendredi soir, 22 heures... Chut : ça va commencer.


L'utilisation des comptes et le genre masculin ou féminin que j'emploie ne sont là que pour construire mon texte selon mon envie et n'ont évidemment aucun lien, sinon involontaire, avec la réalité.

Sylph Sylph Sylph

C'est la première Nuit. Les amoureux se sont éventuellement reconnus. Les Loups-garous se sont reconnus.

Tous les spés, Joueur de Flûte et Loups-garous peuvent agir, jusqu'à 20h demain samedi, exception faite de la Sorcière qui agira entre 20h et 21h.

Le premier jour se lèvera demain samedi à 22 heures.
Revenir en haut Aller en bas
 

Nuit I - C'est l'instant.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine
» [Bande] Gobelins de la nuit
» La nuit, même si on est nyctalope, peut être dangereuse... [PV Gïlh'Or]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Survie & Fourberie :: L'entrée du village :: Bric à Brac :: Partie Hors Série 6-