AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nuit VII - Rue des Iris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Opeth
Pyromane ignifuge
Pyromane ignifuge
avatar

Masculin Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Montpellier.
Humeur : obsküre

Message(#) Sujet: Nuit VII - Rue des Iris Mer 20 Mar 2013 - 21:03

Le titre de cette Nuit est rudement bien trouvé, bien en rapport avec le RP et ce qu'il se passe actuellement dans la partie; je me permets donc de me lancer des fleurs.

Ce soir, nous allons parler de Caché, un film en français comme Amour, avec des acteurs comme Daniel Auteuil et Juliette Binoche et dont l'action se situe à Paris.
Évidemment ces deux acteurs incarnent des personnages qui s'appellent Georges et Anne, on est en terrain connu.
Haneke aime bien disséminer dans ses films des plans fixes silencieux et éloignés, qui durent plus ou moins longtemps, et c'est ainsi que débute ce film-là.

Ce plan tout à fait anodin d'une petite rue de la capitale en pleine journée nous est introduit par le commentaire en off d'Anne et Georges où l'on y comprend qu'il s'agit d'une vidéo reçue anonymement, filmant l'extérieur de leur appartement. Il ne passe rien dans la vidéo mais le fait est là : quelqu'un les observe... qui ? pourquoi ?


Bien vite, une autre vidéo du même style leur parvient puis des cartes avec un dessin sinistre sur chacune d'elles : un visage, grossièrement dessiné, qui saigne de la bouche.


Alors rien à voir et admettons que vous n'avez pas envie de voir ce film. Regardez tout de même la scène du diner d'amis qu'il y a vers 20' de film : un ami raconte une histoire énormissime qui m'a tellement fait délirer.
Oui, on rigole souvent (malgré tout) dans les films d'Haneke.

Je trouve qu'il y a deux intérêts principaux à ce film. D'abord, le fait que "l'enquête" ou plutôt, le jeu de piste que suit Georges pour remonter jusqu'aux origines du manège qu'il subit, est un processus lent et qui a le don de mettre les nerfs de toute sa petite famille à rude épreuve. Oui, je suis comme ça : je ne suis pas forcément un grand fan de ces films où il faut forcément qu'il se passe un truc de ouf toutes les vingt secondes. Quel plaisir d'avoir le temps d'en savoir plus sur la psychologie des personnages.
En l'occurrence, George comprend, au fur et à mesure, que les événements qu'il subit sont liés à un épisode de son enfance, au cours de laquelle il s'était mal comporté avec un autre enfant que ses parents avaient adoptés, provoquant ainsi de manière involontaire, une vie ruinée pour l'autre enfant.


L'autre intérêt du film, c'est sa fin. Qu'en dire ? Elle a un aspect assez énorme mais si je le dis comme ça, ça va vous décevoir. Moi aussi je suis déçu qu'est-ce que vous croyez !
Je suis débile comme spectateur j'aimerais dire et j'aime bien quand on me donne la main pour que je comprenne le fin mot de l'histoire. Mais là, le fin mot est volontairement laissé de côté par Haneke.
Néanmoins, l'effet est réussi.
Oui c'est bizarre ce que je dis... vous n'avez qu'à regarder le film et vous verrez bien.

Contrairement aux autres films d'Haneke, celui-ci n'est pas très violent (à part une scène... accrochez-vous cependant). Je l'aime beaucoup parce que j'aime bien le concept du "corbeau" qui envoie des trucs louches anonymement pour mettre la pression sur les gens. Le personnage de Georges, on le vit tout au long du film, on partage ses tourments et on a vraiment envie de savoir qui lui fait ça.

Le film a une histoire simple mais une fin... qui nous envoie sur les roses.

Sylph Sylph Sylph

Récapitulatif des votes:
 

Loup, tu as jusqu'à demain 20h pour agir. Lever du Jour VII demain à 22h.
Revenir en haut Aller en bas
Opeth
Pyromane ignifuge
Pyromane ignifuge
avatar

Masculin Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Montpellier.
Humeur : obsküre

Message(#) Sujet: Re: Nuit VII - Rue des Iris Mer 20 Mar 2013 - 23:51

Aha.
Revenir en haut Aller en bas
Rose
Paysan distingué
Paysan distingué
avatar

Féminin Date d'inscription : 30/01/2013

Message(#) Sujet: Re: Nuit VII - Rue des Iris Jeu 21 Mar 2013 - 9:33

Revenir en haut Aller en bas
Opeth
Pyromane ignifuge
Pyromane ignifuge
avatar

Masculin Date d'inscription : 12/07/2010
Localisation : Montpellier.
Humeur : obsküre

Message(#) Sujet: Re: Nuit VII - Rue des Iris Jeu 21 Mar 2013 - 22:03

Le bûcher suivant commencera assez tard dans la Nuit car je ne suis pas prêt, pour changer. :p
N'hésitez pas à me défoncer à la fin dans le débrief, j'aime ça.
Revenir en haut Aller en bas
Samus Aran
Paysan distingué
Paysan distingué
avatar

Féminin Date d'inscription : 30/01/2013
Localisation : K-2L

Message(#) Sujet: Re: Nuit VII - Rue des Iris Jeu 21 Mar 2013 - 22:06

Si en plus t'aime ça: avec plaisir Smile
Revenir en haut Aller en bas
Fox McCloud
Paysan distingué
Paysan distingué
avatar

Masculin Date d'inscription : 30/01/2013
Localisation : Papertoon

Message(#) Sujet: Re: Nuit VII - Rue des Iris Ven 22 Mar 2013 - 2:07

Si t'en demande, y'a moyen de te faire plaisir Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Rondoudou
Paysan distingué
Paysan distingué
avatar

Masculin Date d'inscription : 30/01/2013
Localisation : Kanto

Message(#) Sujet: Re: Nuit VII - Rue des Iris Ven 22 Mar 2013 - 8:31

Je dirais même plus : avec plaisir. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Nuit VII - Rue des Iris

Revenir en haut Aller en bas
 

Nuit VII - Rue des Iris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine
» [Bande] Gobelins de la nuit
» La nuit, même si on est nyctalope, peut être dangereuse... [PV Gïlh'Or]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Survie & Fourberie :: L'entrée du village :: Bric à Brac :: Partie Hors Série 6-